Biographie du groupe

Le Quatuor PEREGRINATION existe depuis 2015, lorsque Philippe Mahler, Judith Grobla, Anne Vauchelet et Gabriel Mahler se sont rencontrés pour interpréter la musique de Buenos Aires : le Tango.

A la recherche des racines de ce mouvement musical vieux d’un siècle et demi, et dans un souci d’authenticité, Le Quatuor traverse « un siècle de tango », de ses origines issues de l’habanera cubaine, de la milonga pampeana et du candombe urugayen, jusqu’au renouveau avec l’ère Piazzola.

La guitare, instrument de prédilection de Carlos Gardel, la contrebasse, indispensable pour les danseurs, le violon, intégré au tango bien avant le bandonéon, et les congas africains aux sonorités et accents de Murga, de carnaval, retracent tour à tour les différentes époques et atmosphères de Buenos-Aires, relatant l’évolution du tango au vingtième siècle.

Le répertoire, très diversifié, comporte de très anciens tangos tels qu’El choclo de Villoldo, des tango-marche comme A media luz des années 1920, des milonga-candombe comme La trampera de Anibal Troilo datant des années 50, et enfin viennent les rythmiques Piazzoliennes des années 70 tel Oblivion ou Garganta con la arena de Cacho Castaña pour clore ce voyage dans le temps. Pour les  tangos chantés (tango cancion), le Quatuor fait appel à la chanteuse Estelle Filer.

Ce large répertoire, commenté par de courts laïus, raconte musicalement l’histoire politique, sociale et culturelle de Buenos-Aires et de l’Argentine.

 

L’autre thématique du groupe est la musique du Nord de l’Argentine ; il s’agit des rythmes et des danses de la Pampa et de la Cordillère des Andes : musiques de la terre, de traditions séculaires, issues des mélanges ethniques et culturels.

De célèbres guitaristes ont composé des pièces très élaborées à partir des racines folkloriques que le Quatuor PEREGRINATION interprète avec authenticité et sensibilité « à fleur de peau », propre au caractère argentin, nostalgique et riant à la fois, d’où émane une musique colorée et rythmée exprimant la poésie de l’amour et de la liberté.

L’incontournable tambour, le Bombo Leguero, avec ses accents sourds, profonds et méditatifs, donne le rythme et le son de la pampa.

Le répertoire joué par le Quatuor reprend principalement les œuvres du célèbre poète et guitariste argentin Atahualpa Yupanqui à travers les chacareras, gatos, zambas, huaynos et vidalas.